Chantal Tanne PEDRAZZANI

 

nous a quitté ... le 03 Février 2018 dans sa 71 ieme  année.

 

C'est dans l'Eglise d'Andrezel que la cérémonie religieuse fut célébrée, 
 

le Vendredi 9 février 2018 à 10h00,

 

Retrouver Chantal sur cet extrait de l'Echo N° 14 d'Andrezel ==== >>>

 

 

Bouge  Pour ceux et celles qui n’ont pas pu assister aux obsèques de Chantal Pedrazzani nous vous proposons de retrouver ci-dessous les texte lus en l'église d'Andrezel 
 

 

 

Chantal tanne    CHANTAL TANNÉ

 

Je me suis installée dans la commune, il y a maintenant 17 ans en 1997. Quand l’heure de la retraite eut sonné pour moi, j’ai voulu mettre à profit mon temps libre pour m’investir au sein de L’Andrezélienne, association que j’ai présidé pendant trois années.

C’est tout naturellement que j’ai accepté la proposition de Bruno lorsqu’il m’a demandé de rejoindre sa liste ; j’y ai vu un autre moyen de m’investir au sein de notre village. Je suis donc conseillère municipale élue dans les syndicats qui gèrent le Foyer résidence de Mormant et celui du Collège.

Mon plus grand souhait pour Andrezel, serait qu’il reste un petit village rural  et tranquille.

Texte lu par Mme Roland 

Nous sommes rassemblés dans cette Eglise d’Andrezel pour vous permettre à vous parents et amis, de dire au revoir à Chantal et pour la recommander à la tendresse du Seigneur.          

     Chantal naît le 14 Janvier 1947 à Blandy les Tours. Elle est la dernière  d’une famille de trois enfants, ses deux petits frères décèdent très jeunes. Son papa est mécanicien agricole et sa maman tient une teinturerie.
     Son enfance se passe normalement et elle va à l’école de ce village puis à Melun.Tous les étés se passent à Arcachon chez la mamie dans la maison familiale, pension de famille de sa grand-mère.

     Le 5 Mars 1966 Chantal épouse François Tanné à Melun, ils s’installent aux Ecrennes. De cette union naît Christine  en 1970. Le couple se sépare en 1986. François décède en 2000.

     Jean François entre dans la vie de Chantal en septembre 1991 et le couple emménage à Andrezel, en septembre 1997. Ils se marient le 21 Octobre 2017, Cet acte est important pour Chantal. La famille s’agrandi avec la venue d’une petite-fille Cloé en 2002, Celle-ci fait tout son bonheur.

     Pendant 20 ans Chantal travaille à la « Sécurité sociale », elle quitte cette entreprise pour devenir secrétaire de direction à la « Compagnie française des fibres textiles », elle y reste jusqu’à sa retraite en 2007.
     Après cette date Chantal fait partie de diverses associations sur la commune, en particulier à l’Andrezélienne où elle est présidente pendant plusieurs années et aussi elle est conseillère municipale.  
C’est une maman douce et gentille très fusionnelle et complice, elle est très protectrice ; c’est une grand-mère affectueuse ... Elle est très famille et aime réunir son petit monde.

     Hospitalisée depuis le 11 Juin 2017, sa santé se fragilise, très fatiguée et affaiblie, Chantal s’endort, entourée des siens, le samedi 2 Février pour aller rejoindre ses parents près  du Seigneur.

     Chers amis, vous êtes venus pour dire au revoir à Chantal et pour réconforter ses proches … Nous vous en remercions.

Nous faisons dans cette Eglise la pause de l’espérance. Nous allons nous recueillir, prier et écouter la Parole de Dieu dans la foi de l’Eglise pour qui la mort n’est pas la fin de tout mais l’entrée dans la Vie éternelle.

 

 

Texte lu par Mr Pedrazzani 

          Dimanche 11 Juin 2017. C’est ce jour que tout a commencé.

Depuis le vendredi, mon chéri avait des difficultés respiratoires. Fiévreuse, elle ne pouvait quitter le lit. Bien-sûr, elle ne voulait surtout pas entendre parler d’hôpital.

Dans la matinée, à contrecœur, j’ai fini par appeler les pompiers, Ils constatèrent qu’elle était en urgence vitale et détresse respiratoire.

A partir de cet instant, les jours se sont enchaînés à une vitesse vertigineuse, et furent ponctués de moments de joie, de frayeur, de tristesse et surtout d’énormément d’amour et de tendresse.
Elle n’eut de cesse de s’inquiéter pour nous, le club des cinq. Accepta toutes les souffrances, les privations et prit tous les risques pour être là pour nous, le plus longtemps possible.

Mon amour fit preuve d’un courage exemplaire face à la maladie et à son corps qui peu à peu l’abandonnait. Luttant sans merci dans un combat qu’elle savait pourtant perdu d’avance.
Cancer, maladie neurologique grave, rien ne l’épargna. La fin de sa vie ne fut pas un long fleuve tranquille.

Ne pouvant plus supporter tant de souffrances, le vendredi 2 Février, lors de son dernier retour aux urgences, elle demanda avec notre accord bienveillant, la mise en place d’un protocole dit « de confort », sachant pertinemment qu’il n’y aurait pas de retour possible et que ce serait la fin de son combat.

Mon chéri nous a quittés le samedi 3 Février en milieu de matinée, entourée de nous, pour l’accompagner dans cette ultime étape.

Je l’aime infiniment, elle est mon cœur, ma colonne vertébrale, je lui dois tout et bien plus encore. Elle est ma femme, madame Pédrazzani Chantal. 

Texte lu par Mr le Maire

Mesdames, Messieurs,

Au nom de tout le conseil municipal, je viens adresser un dernier adieu à notre collègue et lui apporter un témoignage d’affection et de reconnaissance, à l’élue bien sûr, mais d’abord et surtout à la femme qu’était Chantal.

Le 3 février dernier, notre amie et collègue nous quittait, sa maladie, contre laquelle elle a lutté courageusement jusqu’au bout, triomphait.

Chantal et Jean-François sont arrivés en 1997 dans notre village. Une fois la retraite arrivée, comme il était impossible pour Chantal de rester inactive, elle s’est investie au sein de l’Andrezélienne. Association, dont elle a même été présidente pendant trois années.

C’est donc tout naturellement, que lors des élections municipales de 2014, je suis allé lui demander de rejoindre ma liste. Proposition qu’elle a acceptée avec plaisir, y voyant un autre moyen de s’investir pour notre village.

Malheureusement, la maladie l’a rattrapée et elle n’a pas pu consacrer autant d’énergie qu’elle l’aurait voulu à cette nouvelle mission. Mais elle n’en restait pas moins disponible et intéressée par ce qui se passait dans notre village.

Aujourd’hui c’est avec tristesse que nous sommes réunis pour lui dire un dernier au revoir. Nous avons perdu une collègue investie et passionnée, mais aussi et surtout une amie.

Et soyez assurés, vous sa famille, que nous vous entourons de toute notre sympathie et que nous partageons votre chagrin.

 

 

 

Conseil tanne
Chantal à droite sur la photo de Mr Le Maire

Date de dernière mise à jour : 14/02/2018