Bascules

 BASCULE publique ou POIDS public du village entre les années 1890 et 1950

En France, entre la fin du XIX e siècle et le début du XX e, les bascules à bestiaux et produits agricoles étaient des outils indispensables à l'économie des campagnes, qui vivaient exclusivement de l'agriculture et de l'élevage. Elles étaient nécessaires aux négociations et transactions.

En examinant de plus prés une ancienne photo représentant les écoles d'Andrezel, on aperçoit derrière le groupe d’enfant le toit d’une petite bâtisse. En recoupant, avec la mémoire de Mme Chabrat ( doyenne du village ) qui se souvient très bien de pesées de chariots plein de betteraves, et avec la difficulté rencontrée par Mr le Maire et son équipe, qui ont dû lutter fermement contre une masse importante de gravats et d’anciennes fondations  lors de l’aménagement du petit parc des écoles.

Bascule1Dans le cercle, et apres retouche de la photo, la cabane de la bascule apparait mieux

On peut en conclure qu’il y avait donc à cet endroit, à l’entrée de la rue des Blancs ( actuellement rue du Guigneville ) une bascule publique. ou poids public qui ont été construit dans quasiment chaque ville et village de France. Son histoire est liée à un impôt de notre pays : l'octroi. Il consistait à taxer divers produits qui entraient dans les bourgs ou les agglomérations, en fonction de leurs poids. Il fallait donc peser, vin, bière, charbon, chaux, bestiaux de boucherie, poissons, minerais, huile, bois... 

 Appareil photo   Les photos suivantes proviennent d'un modéle semblable encore en place ( mais pour combien de temps encore ?? ) devant le domaine de Chaunoy entre Blandy les Tours et Saint Méry...

Bascule chaunoy1

A cet effet, durant le XIXème siècle, chaque municipalité fait bâtir à l'entrée de sa commune un petit édifice, en général en pierre de la région. Ce poids public, appelé aussi dans le jargon populaire, pont à bascule, dispose devant lui d'une plateforme de pesage. Ce tablier accueille tous les véhicules à peser : charrettes, et plus tard, camions, voitures, wagonnets... 

Dessous, dans une fosse, un système complexe de leviers permet de peser le chargement sur un plateau parfois entouré de barrières amovibles (pour contenir le bétail). Une cabine de pesage, petit bâtiment abrite le "bras" de l'appareil avec son contre-poids coulissant permettant de lire la pesée

Bascule chaunoy2

Ces bascules fonctionnent sur le principe de la balance romaine et sont d'une grande précision si elles sont bien réglées.
C'est un officier assermenté, le peseur, qui s'occupe de l'opération et délivre des bons de pesage. Il fait passer le véhicule en charge puis à vide, la différence donnant la quantité de marchandise livrée...
On soupçonne que pour Andrezel et comme bien souvent, la personne responsable devait être le tenancier du bistrot proche c'est à dire de l'ancien café ( M. Rosiére ) qui depuis, est devenu l'habitat de Mme Chabrat. ( au passage, noter la fresque en mosaîque au-dessus de chaque fenêtre, témoin de l'activité ancienne de cette maison ) 

Avec la suppression de l'octroi en 1943, les poids publics perdront petit à petit de leur importance. Ils seront cependant encore largement utilisés, en libre-service, par de nombreux corps de métiers tels les agriculteurs pour peser leurs récolte, les animaux vendus, les cargaisons de fruits et de légumes etc... 

 Imgp5838

Toutes ces installations typiques deviendront obsolètes avec l'augmentation du tonnage transporté par les camions et l'installation de nouveaux engins de pesage dans les entreprises.    Au fil du temps, l'évolution de la société a rendu les bascules publiques obsolètes. 




 

Il existait également une bascule dans les 2 fermes du villages : La Ferme et celle de al Borde comme l'atteste la photo suivante.
Borde bascule1

Avec le détail de la bascule et de son plateau de pesée

Borde bascule1 1

- De nos jours l'emplacement de cette bascule de la ferme de "La Borde" , bien que comblée est toujours visible 

- Egalement l'emplacement de la bascule privée de "la Ferme" est toujours visible dans la '' grande cours '' de l'exploitation.

( Avec l'aimable autorisation des propriétaires, des photos seront prises prochainement de ces témoins encore visibles dans les cours des Fermes ) 

 





 

Probablement qu'il y en avait d'autres sur Mainpincien  et les Hautes Loges ????

Crayon

Date de dernière mise à jour : 31/01/2015

Bienvenue sur Andrezel-village !

Guigneville3